Internet international - une ressource dont la tâche principale est de collecter analyser et diffuser des informations sur l'importance de soufre dans la nutrition des plantes.
Le temps de soufre > Le soufre > Carence en soufre

Déficit de soufre dans le monde

Le déficit de soufre peut être ressenti partout. En rasion de l’intensification de l’agriculture les sols cultivés perdent plus de soufre. La diminution des émissions industrielles a provoqué la baisse de la concentration de soufre dans les sols. Les sols cultivés avec des engrais non-soufrés ou peu soufrés sont les plus sensibles à ce déficit. Les sols ayant une structure à gros grains et les sols sablonneux contenant une faible quantité de substance organique sont également exposés à un déficit de soufre. Cela est dû au fait que le soufre, comme l’azote, est très mobile dans le sol et c’est pour cela qu’il est facilement lessivé par les pluies ou au cours de l’arrosage. Les études générales dans le monde montrent clairement que le déficit de soufre diminue la productivité des cultures agricoles ce qui influence le rendement et la qualité des cultures agricoles ainsi que l’indice économique.

Comment faire le diagnostic?

Analyse des sols

Pour mieux comprendre quel élément nutritif dont une plante a besoin n’est pas suffisant, il faut faire une analyse chimique du sol. Or, ce processus exige beaucoup d’efforts et de temps et il n’est pas toujours réalisable.

Les symptômes visuels

  • Riz

    La feuille initiale de la plante souffrant d’un déficit de soufre se couvre de croûte et elle commence à jaunir. La plante semble dépérir. Sa hauteur et le nombre de pousses diminuent. Les inflorescences «panicules» sont raccourcies, la quantité d’épillets/graines baisse.

  • Soja

    Les feuilles sont de la couleur jaune – verte pâle. La taille des feuilles et la longueur des interstices diminuent. La chlorose des feuilles commence des bords de la feuille et elle s’étend en direction du centre. Dans les cas de déficit important, toute la plante jaunit ce qui provoque la chute prématurée des feuilles. La floraison et la maturation des fruits se passent plus tard.

  • Blé

    Lors du manque de soufre se produit un jaunissement général des feuilles, particulièrement des jeunes. La plante reste plus petite en ralentissant son développement. D’habitude la chlorose des feuilles s’accompagne de raies vertes parallèles aux fibres de la feuille. Les feuilles deviennent déjà plus courtes et étroites.

  • Moutarde

    Les feuilles deviennent calicicformes ce qui est suivi par le rougissement de la partie inférieure des feuilles et de la tige. La floraison cesse prématurément, et par conséquent la plante a une faible quantité de cosses. Le déficit de soufre provoque la diminution de l’huile dans la composition des graines.

  • Tournesol

    Les feuilles et les fleurs palissent dans les inflorescences. Les plantes deviennent bien plus petites, les interstices - plus courtes. La quantité et la dimension des feuilles restent inférieures.

  • Maïs

    Le déficit de soufre laisse des traces sur les parties nouvelles et supérieures de la plante. D’abord, il y a un jaunissement le long de toute la plante entre les fibres et ensuite un rougissement au niveau de la base de la tige et sur les feuilles, commençant des bords et s’étendant vers les fibres centrales de la feuille.

  • Pomme de terre

    Les jeunes feuilles se roulent vers l’intérieur. Les tiges jaunissent.

  • Tomates

    Les plantes sont vertes pâles. Le jaunissement peut être observé sur les différentes parties de la plante. Dans les cas de déficit important, il y a un rougissement sur les pédoncules et la tige.