Internet international - une ressource dont la tâche principale est de collecter analyser et diffuser des informations sur l'importance de soufre dans la nutrition des plantes.
Le temps de soufre > Le soufre > L'effet de la nutrition sulfurique des plantes

Information générale sur les engrais contenant du soufre pour certaines cultures agricoles

Cultures céréalières

Blé

Le blé peut donner de bonnes récoltes seulement en poussant sur un sol fertile alors qu’en général cette culture peut être réalisée sur tous les types de sols à l’exception des sols légèrement sableux, acides et tourbeux. Le système des racines se forme mieux quand le pH de la solution du sol se trouve dans la gamme 6.5-7.5.

On peut augmenter la récolte de blé de 600-2000 kg/ha avec l’utilisation d’engrais contenant du soufre (Duggan et al., 2010) dans une proportion de 10-30 kg/ha.

Riz

Le riz est une culture pour laquelle les exigences pour la fertilité du sol sont inférieures aux exigences pour les autres cultures céréalières. Il pousse bien dans des sols ébouleux avec un contenu élevé d’humus et de substances nutritives, avec une faible perméabilité à l’eau et une couche de fond compacte du sol. Le niveau de pH de la substance du sol doit être dans la gamme entre 5.6 et 6.5. 1 tonne de sortes de riz modernes à grand rendement est capable de prendre du sol environ 5 kg de soufre par hectare.

L’utilisation de 20-80 kg/ha d’engrais contenant du soufre (soufre élémentaire et sulfate d’azote) augmente le rendement du riz de 510-590 kg/ha (Bespalov, 2004). On observe en plus une augmentation de la qualité du grain. Halliday & Trenkel (1992) indiquent dans son rapport sur d’autres études une augmentation de la récolte de céréale jusqu’à 12% grâce à l’utilisation d’engrais contenant du soufre à raison de 415 kg/ha. Bhuyan & Islam (1989) ont fixé que l’utilisation de soufre (S) en plus d’azote, de phosphore et de potassium (NPK) augmente la récolte de céréales de 30-79% par rapport à l’utilisation d’engrais d’azote - phosphore - potassium seulement (Halliday & Trenkel, 1992).

Maïs

Le maïs est très sensible à la fertilité du sol. Le niveau optimal de рН est 6-7.2. Il pousse mal sur des sols acides. 1 tonne de maïs récoltée prend du sol environ 30 kg de soufre/ha.

Adhikary & Pandley (2007) indiquent une augmentation de la récolte de maïs de 1790 kg/ha avec l’utilisation de soufre dans une quantité de 20 kg/ha.

Cultures oléagineuses

Soja

Le soja peut être cultivé sur n’importe quel type de sol à l’exception des sols marécageux, sableux, solonetziques et solontchaks. Le niveau optimal de рН est de 6.5-7.5. La récolte de 1 t/ha retire du sol jusqu’à 40 kg de soufre.

Les fèves de soja ont besoin d’environ de 15 à 40 kg/ha de soufre pour compléter le manque de soufre (Jez et al., 2008).

Le colza oléagineux d’hiver

La culture peut être réalisée sur de nombreux types de sols avec un niveau différent de pH. Cependant, des grands rendements de colza peuvent être obtenus sur des sols fertiles avec une réaction neutre de la solution du sol. Les sols acides et marécageux sont peu utiles. Le colza est très sensible au manque de soufre dans le sol.

L’utilisation de 22.5 et 30 kg/ha de soufre provoque une augmentation de la récolte de graines de colza oléagineux d’hiver de 260 et 330 kg/ha respectivement (Ling, 2000). Les meilleurs résultats d'augmentation du rendement et de la qualité s'obtiennent avec l’utilisation de 70-80 kg de soufre par hectare. L’utilisation de 75 kg/ha de soufre provoque une augmentation du rendement de céréale de jusqu’à 340 kg/ha (Halliday & Trenkel, 1992).

Moutarde

La moutarde est cultivée sur différents types de sols avec une bonne irrigation bien que cette culture soit mieux adaptée à des sols argileux fertiles bien irrigués. Les sols avec un niveau de pH proche du neutre sont les plus souhaitables pour cette culture. Cette culture peut néanmoins pousser sur des sols alcalins et légèrement salins.

Aulakh et al. (1980) ont établi que l’augmentation du rendement a lieu seulement lors d’une introduction simultanée d’une grande quantité d’azote et de soufre. L’utilisation de soufre dans une quantité de 60 kg/ha augmente le contenu en huile de 16%.

Tournesol

Le tournesol a besoin de sols fertiles avec un contenu élevé d’humus. Les sols sableux, ébouleux et les solontchaks peuvent provoquer certains problèmes.

Le rendement des céréales augmente directement de manière proportionnée à l’augmentation de la quantité d’engrais contenant du soufre. Le rendement maximal de 1500 kg de céréales par hectare est obtenu avec l’utilisation de soufre dans la quantité de 80 kg/ha (Nasreen & Hug, 2002).

Cultures rhizocarpée et tubéreuses

Pomme de terre

La culture pousse dans la majorité des types de sols, tant organiques que minéraux. La pomme de terre a besoin d’un niveau minimal de рН (5.5) ainsi que d’un niveau exclusivement faible d’alcalinité du sol.

L’utilisation du soufre dans la quantité de 15, 30 et 45 kg/ha provoque la croissance des rhizocarpées de 0.03 et 0.06 et 0.14 kg par plante (Sharma et al., 2011).

Cultures de légumes

Tomates

Les tomates peuvent être cultivées dans différentes conditions bien que cette culture demande des sols fertiles. La gamme de pH est entre 5.5 et 7.1.

On observe une croissance du rendement des tomates de 9150 kg/ha lors de l’introduction de 133 kg de soufre par hectare (Belinski et al., 2007).